Le Carnet À Spirales .

https://www.facebook.com/librairielecarnetaspirales/?fref=nf

Les lectures de l'équipe du Carnet à spirales pour vous aider dans vos choix, vous accompagner dans vos nuits blanches, dans vos heures d'évasions romanesques.
Peu adeptes des étoiles nous avons décidé d'en donner 5 par défaut à nos recommandations.
Au plaisir de vous lire et de vous recevoir au Carnet à spirales

Rivage de la colère
19 février 2020

Et soudain, l'espoir

En 2017, Caroline Laurent co-écrit avec Évelyne Pisier Et soudain, la liberté (Les Escales et Pocket) qui séduit libraires et lecteurs, roman auréolé de plusieurs prix qui surprend par la force narrative et la maturité du propos. L’attente était alors forte pour ce premier roman intégralement personnel.

Une urgence, celle de dévoiler au grand jour un drame méconnu. Une responsabilité, celle de l’écrivain qui se doit de témoigner. Caroline Laurent est franco-mauricienne et se souvient, qu’enfant, elle entendait sa mère évoquer parfois le drame d’une petite population d’îliens. 1967, l’Ile Maurice accède à son indépendance à la suite d’un référendum victorieux mais l’Empire colonial britannique négocie et conserve un chapelet d’îles pour raisons militaires. Un paradis sur terre qui deviendra base militaire. 1967, sur l’Ile de Diego Garcia, archipel des Chagos, les habitants vivent simplement, évoluent heureux dans cette nature éblouissante, dans ce lagon pur. Sous la direction d’un gouverneur britannique, Mollinard, ils travaillent à la récolte des noix de coco. Simples cahutes, pieds nus, solidarité ancrée au cœur, les chagossiens connaissent du monde leur seule ligne d’horizon et cela leur suffit. Ainsi la belle Marie-Pierre Ladouceur vit sans entraves, consomme l’amour avec envie, entourée par les siens. Marie-Pierre Ladouceur, un nom comme une caresse, comme une promesse, une invitation pour Gabriel Neymorin, venu seconder Mollinard. L’histoire d’amour est belle et le décor somptueux. Le déchirement sera terrible. 1971, sans prévenir, les soldats anglais expulsent les chagossiens qui ont eu seulement une heure pour rassembler leur baluchon. Expulsés de leur terre, laissant derrière eux leur vie et leurs morts. Pire que des chiens, ah le sort envieux des chiens ! Ils sont entassés dans des bateaux et débarquent hagards sur l’île Maurice, dans un bidonville, sans aucun accueil. Ce récit est celui de la lutte d’un peuple, quelques milliers d’habitants, qui après la résignation se redressera en colère, faisant un peu faiblir la rigidité administrative, portant au tribunal cette infâme confiscation. Caroline Laurent, en prenant le temps de poser ses personnages, de les faire évoluer dans leur primo-paradis maternel, donne une force narrative incroyable à son roman. Le lecteur devient chagossien. Page après page, le texte prend de la puissance, les personnages de l’ampleur. Projet ample, habilement construit en alternant les époques et les personnages, Rivage de la colère ne bascule jamais dans la facilité de juger, de moraliser. L’homme, on le sait, est parfois un monstre capable de profiter de l’ignorance. Caroline Laurent combat l’ignorance autour de cette sombre page d’Histoire et utilise la littérature comme une (l)arme, un magnifique chant de vie : et soudain, l’espoir !

Article in "Page des libraires" - n°200

Les esprits de l'escalier
12 février 2020

Quand on est un vieux fantôme on hante les mêmes endroits, on a tout vu et tout vécu. Mais lorsque qu’une jeune fantôme arrive et que l’on est pas tombé amoureux depuis longtemps cela peut nous perturber et nous laisser (littéralement) sans voix.
De belles illustrations et un joli texte pour parler d’amour.

Dévisagée

Gallimard Jeunesse

18,50
12 février 2020

Une écriture poignante pour aborder un sujet fort : les grands brûlés. Ava a survécu à l'incendie de sa maison mais 60% de sont corps a été brûlé. Elle est couverte de cicatrices, et sont visage est défiguré... Les médecins et sa tante la force à reprendre le lycée, ce qu'elle accepte à contre cœur. Là bas elle se lie d'amitié avec Piper, une accidentée elle aussi, et Asad, un fan de comédie musicale. Mais tout le monde au lycée n'est pas aussi compréhensif et tolérant que ses deux amis...
"Dévisagée" c'est l'histoire d'un combat pour réapprendre à vivre après une telle tragédie. Ava est déterminée et poussée par ses amis elle va tout faire pour reprendre une vie "normale".

Le Théâtre des nuits
4 février 2020

Soldat Antoine Rivière. Matricule Seine 2B 5708. Répété comme un mantra pour ne pas s’abandonner à des images de bonheur qui porteraient la poisse et qui n’ont qu’un seul visage, celui de Blanche, unique salut dans le bourbier de 1916. Ces deux-là, leur amour naît du théâtre puisque Blanche fait partie du Théâtre aux Armées autorisé à se produire non loin du front pour offrir du réconfort aux Poilus. Blanche, aux côtés des plus grandes actrices de l’époque, tient son destin entre les mains, ce théâtre est son tremplin. Elle brûle les planches et enflamme le cœur d’Antoine. Une nouvelle fois, les mots de Carl Aderhold emportent. Ils honorent les comédiens et le théâtre, chers à l’auteur, disent tout de l’amour, même quand celui-ci s’épanouit dans les tranchées, révèlent les fêlures, les craintes, les attentes d’hommes et de femmes qui aspirent juste à vivre. Un roman fort dont la dernière page, à n’en pas douter, vous obligera à relire les premières.

In Pages des libraires - Janvier 2020

SHADOWSCENT - TOME 1 LE PARFUM DE L'OMBRE

Freestone P.M.

La Martinière Jeunesse

21,00
4 février 2020

Plongez dans l’Empire d’Aramtesh où les us et coutumes tournent autour des senteurs et des parfums. Nous y rencontrons Rakel qui a ce que l’on appelle un « nez » : elle est capable de reconnaître et de différencier toutes les odeurs qui s’offrent à elle.
Ash quant à lui, est le Bouclier du prince héritier, son protecteur et son ami. Tous deux vont se rendre dans la cité d’origine du prince. Mais au cours de ce séjour ce dernier est victime d’un complot et est empoisonné. Rakel est immédiatement accusée de cette tentative de meurtre. Elle n’aura pas d’autre choix que de fuir et tenter de trouver un remède pour le prince. Ash l’accompagnera dans cette quête où les jours seront comptés.
Avec ce roman l’autrice nous emmène dans un monde fantastique et mystérieux, où les fragrances et les arômes prédominent dans le système social, politique et religieux. Un roman à l’intrigue bien travaillée, à l’écriture fluide, qui mettra vos sens en éveil.