Interaction des couleurs
EAN13
9782754103169
ISBN
978-2-7541-0316-9
Éditeur
Hazan
Date de publication
Nombre de pages
160
Dimensions
20 x 15 x 0 cm
Poids
310 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
700
Fiches UNIMARC
S'identifier

Interaction des couleurs

De

Traduit par

Hazan

Indisponible
Depuis plus de quarante ans (l’ouvrage paru en 1963) a été traduit en français qu’en 1974, Interaction of Color a eu de très nombreux lecteurs, dont il a indéniablement modifié la vie, partout dans le monde. Il a amélioré la manière dont les couleurs sont utilisées et perçues dans l’art, l’architecture, le textile, l’architecture intérieure et les supports graphiques. Longtemps pourtant Albers, avec ses amis, a suscité la polémique, au Bauhaus, au Black Mountain College. Plus tard, en 1950, lorsqu’il commença son Homages to the Square, on se moqua de lui. Vingt ans après, quand il fut le premier artiste vivant auquel fut consacrée une exposition individuelle au Metropolitan Museum of Art, le travail que des critiques comme Clement Greenberg avaient éreinté fut finalement reconnu en raison de son ingénuité, de son intégrité et de sa beauté globale L’approche d’Albers était novatrice en ce sens qu’elle mettait en avant l’expérimentation. Elle remettait en cause les notions traditionnelles du goût. Avant tout ce que qu’Albers avait voulu démontrer c’est que, « avec la couleur, nous ne voyons pas ce que nous voyons , parce que la couleur – le plus relatif des moyens d’expression artistique – offre un nombre incalculable de visages ou d’apparences. Les étudier dans leurs interactions respectives, dans leurs interdépendances, enrichira notre « vision », du monde, et de nous-mêmes. » Cet ouvrage est le compte rendu d’une méthode d’étude expérimentale et d’enseignement de la couleur. « Dans sa perception visuelle une couleur n’est presque jamais vue telle qu’elle est réellement – telle qu’elle est physiquement. Cette constatation fait de la couleur le moyen d’expression artistique le plus relatif. Pour utiliser efficacement les couleurs il est indispensable d’admettre que la couleur trompe continuellement. À cet effet, il ne faut pas commencer par étudier les systèmes de couleurs préétablis. Il faut d’abord apprendre qu’une seule et même couleur appelle des lectures innombrables. Au lieu d’appliquer mécaniquement ou de simplement sous-entendre des lois et des règles d’harmonie, on produit des effets de couleur distincts – en admettant l’interaction des couleurs – en obtenant, par exemple, que 2 couleurs différentes aient l’air identiques, ou presque. » « Le but de ce type d’étude, notait-il, consiste à développer – par l’expérience – à force de tâtonnements – une capacité de voir la couleur. Cela signifie, précisément, voir l’action de la couleur aussi bien que ressentir les relations de couleur. « En tant qu’exercice à portée générale, cela signifie le développement des facultés d’observation et d’articulation. » Cet ouvrage n’obéit par conséquent pas à la conception universitaire de « la théorie et de la pratique. » Il inverse cet ordre et situe la pratique avant la théorie, laquelle après tout est la conclusion de la pratique. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

24 juin 2010

Quelle pédagogie !

Ce livre de Joseph Albers a été décrié de son vivant : c'est bon signe. Révolutionnaire tant dans ses conceptions que dans la façon de les présenter, c'est un petit bijou réédité aujourd'hui à un prix abordable et dans une ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Claude Gilbert