Laissez-moi : Commentaire
EAN13
9782859409623
ISBN
978-2-85940-962-3
Éditeur
Phébus
Date de publication
Collection
Littérature française
Nombre de pages
124
Dimensions
21 x 15 x 0 cm
Poids
160 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Une jeune femme qui se bat contre la maladie, de retour au sanatorium dont elle ne reviendra peut-être pas, ouvre une lettre que vient de lui remettre son amant. Lettre de rupture, ou plutôt de congé. A quoi elle répond ici au nom de cette Vie qu'elle risque de n'avoir plus longtemps à vivre, mais qu'elle persiste à vouloir exempte de toute tiédeur, de tout compromis.

Un cri pur, sur le mode intraitable ; et la revendication blessée mais sûre de soi d'un amour de haute exigence qui revendique à la fois le partage total et la lucidité.

Le livre Marcelle Sauvageot (1900-1934), publié peu de mois avant sa mort (d'abord sous le titre de Commentaire), longtemps introuvable malgré quelques brèves reprises en librairie, fut salué en son temps par les plus grands.

« Premier livre écrit par une femme qui ne soit pas de soumission... Livre de tristesse noble ; livre de dignité ! Admirable ! » CLARA MALRAUX

« Cette attention à ce qui est en elle, Marcelle Sauvageot paraît la détenir à l'état inné, et elle l'exerce avec une simplicité qui semble chez elle le naturel même de la rigueur. » CHARLES DU BOS

« Un ouvrage qui est, en quelque sorte, d'harmonie et de contrepoint - où chaque thème a sa réponse, chaque idée sa complémentaire, et qui témoigne d'une vie mentale exceptionnelle, singulièrement divisée contre soi-même. » PAUL VALÉRY

« Un petit volume si amer, si pur, si noble, si lucide, si élégant, si sévère et d'une tenue si haute dans son allure désolée et déchirée. On serait presque tenté de dire que c'est là un des chefs-d'?uvre de la plume féminine, s'il n'était inconvenant d'introduire une idée de littérature dans cette confession d'une fierté clairvoyante et meurtrie. » PAUL CLAUDEL

« Une flamme très pure défiant la vie. » RENÉ CREVEL
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

5 juillet 2010

Laissez-moi

Cette phrase - “Une flamme très pure défiant la vie” -se suffit à résumé ce petit livre qui est ni un roman, ni une nouvelle, je dirai une longue lettre unique comme un dévidoir d’une blessure qui se doit de ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Marcelle Sauvageot
Plus d'informations sur Charles Du Bos