En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

L'ombre des grenadiers
EAN13
9782848052762
ISBN
978-2-84805-276-2
Éditeur
Sabine Wespieser Éditeur
Date de publication
Collection
Poche
Nombre de pages
416
Dimensions
16 x 13 x 2 cm
Poids
289 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

En cette fin d’année 1499, l’archevêque de Grenade, confesseur de la Reine Isabelle, vient d’ordonner la destruction de tous les ouvrages de la ville écrits en langue arabe. Cet autodafé sonne la fin de la glorieuse
civilisation d’al-Andalus, qui a régné pendant sept siècles sur la péninsule ibérique.
Chez les al-Hudayl, très ancienne famille dont le domaine est implanté à quelques lieues de la ville, on s’interroge face à la radicalisation des
Chrétiens : faut-il accepter d’abjurer sa foi pour sauver ses biens et peut-être sa vie, comme s’y sont résolus le propre oncle du chef de clan, devenu prélat, et un de ses cousins, négociant à Grenade ?
Faut-il fuir de l’autre côté de la Méditerranée ?
Ou alors organiser la résistance qu’appelle de ses voeux le jeune et fougueux Zuhayr, convaincu que la marche de l’histoire n’est pas irréversible ?
Tariq Ali excelle à camper les détails du quotidien de ces aristocrates libéraux à un moment où leur monde, tout de raffinement et de tranquille certitude, bascule. Mais si, avec sa verve coutumière, il donne vie et chair aux intrigues amoureuses, aux unions clandestines voire
incestueuses et aux secrètes rivalités, le romancier livre aussi une subtile réflexion sur les germes du déclin de la culture arabe en Andalousie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

22 janvier 2018

Merveilleuse Andalousie

D'une page de l'histoire de l'Andalousie, Tariq Ali nous offre ici un roman aux saveurs de fruits du Sud. Nous voici en 1499, à Grenade, l'archevêque a ordonné la destruction des ouvrages en langue arabe. Encore une fois, l'intolérance règne ...

Lire la suite